Facile de prévenir l’encrassement et l’usure prématurée des volets ! Eh oui, il suffit d’en prendre bien soin tout en assurant de n’oublier aucune partie pour avoir un résultat optimal. Dans cet article, vous aurez tous les détails sur la fréquence d’entretien d’un volet, son mode de nettoyage, ainsi que les produits qui vont vous aider à pomponner vos menuiseries. Les détails.

Quand entretenir son volet ?

Indispensable, l’entretien d’un volet renforce la solidité et l’élégance de la menuiserie. C’est donc un bon moyen pour parfaire sa durée de vie. De plus, ce projet n’est pas du tout si compliqué et ne demande que peu de temps pour le faire. En effet, un seul entretien par an peut suffire pour rendre l’aspect esthétique du volet. Cependant, il est recommandé de procéder à deux séances de nettoyage par ans si la structure est particulièrement exposée à la pollution.

Quelle doit être la fréquence d'entretien de vos volets ?

Comment entretenir son volet ?

La méthode utilisée pour l’entretien des volets n’est pas la même. Elle dépend particulièrement de son matériau : alu, fer, bois, ou PVC.

Un volet en bois est celui qui demande le plus d’entretien. Exposé régulièrement à l’humidité et aux changements climatiques, il a tendance à moisir dans le temps. Pour le rendre beaucoup plus résistant, un entretien régulier doit se faire. Cela consiste en premier lieu à décaper le bois pour enlever toutes les imperfections sur sa surface, puis de le poncer avant de se mettre à le peindre de nouveau. Afin de parfaire un peu plus le degré de résistance d’un volet en bois, l’application d’un imperméabilisant serait une bonne idée.

Quant aux volets en fer forgé, ils ont surtout tendance à se rouiller. Mais pas de panique ! Une tache de rouille peut être enlevée facilement à l’aide d’un oignon. Pour ce faire, il suffit de couper l’oignon en deux et de frotter la partie à traiter avec. Cependant, si la structure est très rouillée, il faut passer une paille de fer pour traiter les zones infectées. À noter quand même qu’une simple éponge imprégnée de savon liquide suffit largement à enlever les salissures sur un volet en fer si celui-ci ne présente pas de rouille. Enfin, il vaut mieux se mettre sur ses gardes et prévenir l’apparition des rouilles en enduisant le volet avec un enduit marin ou en le cirant avec une cire incolore.

Pour ce qui est des volets en PVC et en aluminium, ces derniers apportent un bon confort d’utilisation. Avec ou sans entretien, ils restent en bon état. D’autant plus qu’ils sont reconnus comme étant les plus résistants des modèles. Ce qui fait qu’une simple éponge mouillée d’eau savonneuse suffit largement pour enlever les saletés. Dans le cas où les salissures persistent, prenez du bicarbonate de soude au lieu du savon liquide. Le vinaigre blanc et le sel peuvent aussi servir pour nettoyer un volet en aluminium ou en PVC, alors que l’huile d’olive et l’ammoniaque sont l’idéal pour le faire briller.

Quel nettoyant pour entretenir son volet ?

Il existe différents types de nettoyants pour volets qui se distinguent entre eux par leur prix ainsi que par leur spécificité. Effectivement, un nettoyant pour volets en bois ne peut être utilisé sur un volet en PVC. De même pour les volets en fer et en alu. Il faut donc rester vigilant quant à l’achat des nettoyants pour vos volets.

Par ailleurs, il n’y a rien de mieux que les nettoyants faits maison. Non seulement ils sont moins chers, mais aussi ils ne risquent pas d’abîmer la structure. Aussi, pour ne pas se retrouver avec des nettoyants à effet abrasif, il est conseillé de se tourner vers les produits faits maison au lieu des produits chimiques vendu sur le marché.